Lettre d'information UNSA-DGSI

 
New Deal for IT, c'est parti !
Comme prévu, les ateliers ont démarré tambour battant. Voici notre résumé de la semaine.


RENCONTRE UNSA DGSI - CABINET KÉA PARTNERS, le 4 septembre 2017
Lors de cette bilatérale, l’UNSA a précisé sa position déjà communiquée lors de son dernier tract « It AF-KLM : tout doit être mis sur la table ! ». Nous en profitons pour remercier tous les agents qui ont répondu à notre questionnaire et ceux qui nous ont fait part de leur expérience de travail avec KLM.
En résumé, ce que l’UNSA demande c’est :
-    Tout d’abord connaître les exigences du Works Council de KLM : quelles sont les raisons qui ont amené KLM à stopper ISR et à vouloir un « New Deal » ?
-    Établir un bilan exhaustif de la situation actuelle : c’est-à-dire donner des exemples des problèmes actuels, mais aussi donner les organisations/projets qui fonctionnent, et il y en a !
-    Définir des règles de fonctionnement entre les IT, les modes de contrôle associés, et les procédures de recadrage en cas de non-respect des règles établies sous forme contractualisées (demandé par l’UNSA DGSI dès la création de l’IT Groupe).
-    Obtenir un rendez-vous régulier, par exemple tous les 2 ou 3 mois, entre le CE DGSI et le Works Council pour remonter et traiter tous les problèmes rencontrés par les agents, sous la forme d’un comité de suivi (demandé par l’UNSA DGSI dès la création de l’IT Groupe).

Pour l’UNSA, ces 2 derniers points doivent apparaître dans le document TOR (Terms Of Reference) sous forme contractuelle, validés par toutes les parties.


RENCONTRE AVEC FRANCK TERNER, DG AIR FRANCE, le 5 septembre 2017
Contrairement à ce qui a pu être écrit, c’est bien les 4 représentants du CE, dont l’UNSA, qui sont reçus par le DG d’Air France, avec la présence de G. Gateau (DRH AF), N. Nelson, et J.C. Lalanne. L’UNSA DGSI se réjouit de la présence de J.C. Lalanne (à notre grande surprise, le Directeur de l'IT sera absent des autres réunions). Par contre, l’UNSA regrette que tous les syndicats représentatifs de la DGSI ne soient pas présents. Il est aussi surprenant que la voix majoritaire du CE DGSI soit portée par une personne partant en PDV.
Lors de ce rendez-vous, Franck Terner a réaffirmé certains principes :
-    Très attaché à l’existence et au bon fonctionnement de l’IT Groupe
-    Maintien des équilibres actuels
-    Le groupe doit maitriser les outils clés informatique
-    Proximité métier oui, mais sans défaire ce qui a été fait avant
-    Les accords de 2004 sont la référence
Finalement, un consensus apparaît autour de la table. Tant direction que représentants du CE partagent la nécessité de se rencontrer, d'écouter et de discuter avec KLM. C’est un bon point !
Par contre, incompréhension de notre part face au refus des représentants CFDT de se rendre prochainement à AMS comme prévu, sous prétexte que la protection des salariés français n’est pas assurée ! Discours anachronique de représentants du personnel, sachant que nombre de nos collègues partent régulièrement en mission à AMS... Sont-ils en danger ?
Bref, l’UNSA DGSI sera bien présente à la table des négociations, face aux Directions et face au
Works Council de KLM, à CDG, AMS ou ailleurs. Nous ne craignons pas ni de discuter, ni de comprendre les problèmes et souhaitons trouver des solutions. Il en va de l’avenir de tous les agents de la DGSI !


RENCONTRE CE DGSI AF – CABINET KÉA PARTNERS, le 6 septembre 2017
Mercredi, c’est la rencontre entre le cabinet KÉA et les 4 membres représentant du CE DGSI (3 CFDT et 1 UNSA). Les débats sont plus concrets et les situations problématiques abordées. Le but du cabinet est de noter les demandes émanant des représentants du CE DGSI, les points que tous les membres du CE partagent et les divergences si elles existent. Cet échange de points de vue a pour objet de préparer les futures rencontres avec KLM.
Un focus des problèmes rencontrés par les agents de la DGSI est en partie établi : les principaux reprochent portent sur des évaluations différentes pas toujours justifiées, un constat de "réappropriation" d’idées ou de produits, des prérogatives non respectées, la présence de développements parallèles, etc.
Le point majeur du diagnostic porte sur le manque d’arbitrage et sur l’absence de structure et/ou de procédure permettant de faire respecter les arbitrages quand ils ont été réalisés (hélas, pas assez souvent !).
À la fin de cette réunion, nous apprenons que le cabinet doit rencontrer la direction de l’IT pour la débriefer des différentes rencontres de la semaine.


ET MAINTENANT...
Les représentants du CE sont à priori d’accord pour rencontrer KLM, pour d’abord comprendre ce qui a amené le
Works Council à vouloir un New Deal et pour ensuite établir le diagnostic des causes de disfonctionnements empêchant une coopération constructive.
Concernant le lieu de la réunion avec KLM, puisque problème il y a, l’UNSA Aérien considère que la priorité porte sur le fond et non sur le lieu de la réunion, que ce soit à AMS ou à CDG. Pour l’instant, la CFDT réitère son refus de se rendre à AMS en argumentant que les réunions de l’IT Groupe doivent se tenir au siège du groupe… Pour l’UNSA ce n’est pas vraiment l’essentiel, par contre l’absence de J.C. Lalanne lors des prochaines réunions pose pour nous un problème majeur beaucoup plus important et réel !


EN CONCLUSION
Au final de cette première semaine de réunions, nous constatons que tous les membres représentant le CE DGSI sont en accord sur bien des points : la définition de règles de fonctionnement (répartition, Ops follow Dev, colorisation,...), le suivi des décisions avec procédure de recadrage si non-respect, des rencontres régulières AF-KL,…
La semaine prochaine, nous aurons les premiers ateliers avec le Works Council de KLM. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.
N’hésitez pas à réagir et à faire part de vos commentaires.

Pour rappel, la motion présentée par l'UNSA Aérien lors du CE DGSI du 28 février 2017 :

La session de CE décide d’organiser au plus tôt une rencontre des représentants du personnel au CE (élu-e-s, RSCE) avec le Works Council de KLM. Cette rencontre aura pour objet un premier dialogue et permettra d’établir les façons d’échanger sur les projets liés au groupe dans le futur.

RÉSULTAT DU VOTE : abstention : 6 (CFDT), pour : 1 (UNSA)

À très bientôt,

 

David Martinez,

Représentant Syndical UNSA Aérien au CE DGSI

- Contact : info@unsa-dgsi.fr

- Site web : http://unsa-dgsi.fr

Pour s'abonner à notre lettre d'information ? C'est ici : http://www.unsa-dgsi.fr/newsletter/inscription

 

 

Modifiez votre inscription ? Nous écrire à info@unsa-dgsi.fr ou cliquer ici.