Lettre d'information UNSA-DGSI

 

ACCÈS AUX GP : LE REFUS DE RECONNAÎTRE ET DÉCLINER NOS DROITS !
En réponse à une demande unanime des organisations syndicales d’AF, le DRH Central de la Compagnie a adressé la réponse suivante aux Secrétaires Généraux des syndicats :

« Mesdames et Messieurs les Président(e)s et Secrétaires Généraux,


La semaine dernière, je vous ai écrit pour vous informer des décisions prises concernant les réflexions en cours sur le projet " Rise & Fly ", et vous indiquer que nous devons poursuivre la recherche de toutes les pistes possibles d’amélioration de notre recette et de nos remplissages, sans remise en cause des GP.
Je vous ai indiqué que nous pourrions revenir si vous le souhaitez sur ce sujet lors d’une prochaine réunion consacrée plus largement au sujet des GP, qui permettra d’échanger également sur différents sujets afférents aux facilités de transport, sur lesquels vous nous interpellez régulièrement (disponibilité des R1, tarifs, sanction des mauvais comportements, …).
Je vous propose la tenue de cette réunion le mercredi 8 novembre, à 9 heures (bâtiment Pégase – RDC – salle de conférence).
 Il s’agit bien d’une réunion d’information et d’échange comme nous avons coutume d’en tenir à peu près chaque année, et non de l’ouverture d’une négociation pour un accord collectif sur les facilités de transport. La direction de l’entreprise écarte l’idée d’une telle négociation, qui fragiliserait grandement le statut des GP au regard de la réglementation applicable.
Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Président(e)s et Secrétaires Généraux, mes salutations distinguées.
»

Clairement, la Direction d'AF refuse de contractualiser ou décliner par écrits des règles permettant de disposer d'un référentiel officiel connu de tous. C'est pourtant une demande essentielle pour nous permettre de codifier concrètement nos DROITS AUX GP !
Pour l'UNSA, il est clair que la mobilisation des agents est toujours de mise !

Préparons ensemble la réunion du 8 novembre :
Nous avons déjà été saisis de nombreux problèmes concernant à la fois la tarification et la disponibilité des billets GP.
Pour mieux préparer la prochaine réunion centrale, merci de continuer à nous transmettre les différents problèmes que vous rencontrez. C’est par l’évocation de situations concrètes que nous pourrons démontrer clairement à la direction que la situation actuelle est fortement dégradée et que l’accès aux droits GP est plus que limité.
________________________________________________________________________________________________

Rapide questionnaire :
- Parcours souhaité :


-
Nature du billet R1/R2/ZED :

-
Date de voyage souhaité :
- Composition et nombre des voyageurs :


- Problème rencontré :
- Si votre problème n’a pu être réglé, quelle décision avez-vous prise (annulation, voyage sur autres compagnies, etc.) :

Merci pour vos réponses !
________________________________________________________________________________________________


PRESTATIONS CE DGSI - CHOIX BUDGÉTAIRE : LES PROPOSITIONS DE L'UNSA :
Lors de la session CE, le secrétaire a présenté une mise à jour du budget. La principale évolution concerne le déblocage d'une partie des économies du CE DGSI pour une valeur de 183 000€. Cette décision va dans le bon sens.
La nécessité d'une gestion équilibrée du reliquat :
Rappelons que le reliquat correspond principalement à une partie de nos cotisations non affectée à des prestations, ou budgétisée et non utilisée. S’il est nécessaire et légitime de conserver des provisions pour des dépenses exceptionnelles comme, par exemple, les indemnités de départ à la retraite des salariés du CE DGSI, le Comité d'Entreprise n'a pas vocation à capitaliser inutilement les subventions perçues. La vocation du CE est de réaliser une large redistribution répondant aux aspirations diverses des agents.
C'est au regard de ce principe que nous avons proposé au bureau du CE, une revalorisation de la majo non voyageur, sans remettre en question l'organisation des voyages du CE DGSI. Les deux alternatives proposées à chaque agent doivent être équilibrées.

Proposition UNSA concernant la majo non voyageur pour 2017 :

En fin d'année, le CE DGSI détermine la liste des agents n'ayant pas participé à un voyage organisé par le CE DGSI. Automatiquement et sans aucune démarche, le Bonus Activité de l'année N+1 des agents concernés (liste exhaustive) est majoré de 80€. Le Bonus Activité de base de 260€ passe donc à 340€.
Lors de la session, le secrétaire du CE a opposé un refus à notre demande. Les raisons évoquées d'ordre réglementaire sont peu convaincantes... Mais ce premier refus ne nous décourage pas. Avant d'obtenir la mise en place des chèques ANCV, le bureau du CE DGSI avait lui aussi, en son temps, refusé la proposition de l'UNSA avant de faire preuve de sagesse !
Nous vous invitons à continuer à vous exprimer sur cette demande comme l'on fait déjà de nombreux agents.

________________________________________________________________________________________________

Rapide questionnaire :


- Êtes-vous favorable au maintien de la situation actuelle ?
Oui / Non : 

- Êtes-vous favorable à la proposition émise par l’UNSA DGSI ?
Oui / Non :


Merci pour vos réponses !
________________________________________________________________________________________________


RELANCE UNSA POUR LE PASSAGE À 2 JOURS DE TÉLÉTRAVAIL
L’UNSA Aérien a rencontré notre nouveau DRH pour notamment échanger sur la question du télétravail. Pour rappel, l’accord central 2016-2018 concernant le télétravail alterné (TTA) permet la possibilité de 2 jours d’activité à la maison, ce que vous êtes nombreux à attendre. Mais aujourd'hui à la DGSI, cette possibilité n'est toujours pas mise en place. Nous intervenons donc avec la volonté de voir ce dossier évoluer concrètement dans l’esprit de l’accord signé.
Le nouveau Directeur nous a indiqué qu'il constatait que le télétravail se passe généralement très bien dans l'entreprise, toutefois des discussions doivent encore se tenir prochainement avant une éventuelle évolution.
Nous en avons profité pour redemander d'ores et déjà son application exceptionnelle en cas de pics de pollution ce qui devrait être envisageable.
À suivre, mais nous avons bon espoir de voir ce dossier évoluer favorablement.


AVENIR DE L’ASAF : L'ABSOLUE NÉCESSITÉ DE CLARIFIER SON FINANCEMENT
Pour rappel, avant 2017 l’ASAF était directement financée par le CCE à raison de 240€ par adhérent. L'adhésion à l'ASAF demandée aux sportifs était quant à elle de 64€. On peut donc constater que la plus grande partie du financement provenait de nos cotisations CE/CCE...
En 2017, suite aux modifications de financement du CE/CCE, ce sont les CE qui versent directement la subvention ASAF au prorata du nombre d'adhérents ASAF DGSI, soit environ 500 personnes. Cela représente donc une somme de 120.000€. Pour 2018, rien n'est formellement décidé.
Pour l'UNSA, il est urgent de redéfinir le financement de l'ASAF. Il est impératif que cette structure qui est au cœur de la culture AF échappe au "syndrome" CCE. Les importantes sommes versées doivent être principalement utilisées dans le cadre d'activités sportives et non au financement de frais de fonctionnement disproportionnés, en particulier pour rémunérer un trop grand nombre de permanents.
Un débat doit s’ouvrir avec l'absolue nécessité de clarifier le financement de l'ASAF !



Vos élus et représentants UNSA Aérien DGSI

- Contact : info@unsa-dgsi.fr

- Site web : http://unsa-dgsi.fr

Pour s'abonner à notre lettre d'information ? C'est ici : http://www.unsa-dgsi.fr/newsletter/inscription

 

 

Modifiez votre inscription ? Nous écrire à info@unsa-dgsi.fr ou cliquer ici.